la maison d'édition de séries littéraires

Sky Castle

Episode 9

Malgré tous ses efforts pour ignorer le message de Daniel, Elsie ne cessa d'y penser. Habituellement, elle ne mettait pas plus de deux minutes à lui répondre, mais cela faisait bientôt cinq heures qu'elle l'avait reçu et elle ne l'avait même pas encore ouvert.

Que devait-elle faire ?

Lui répondre et prendre le risque qu'il s'en prenne à elle ce soir ?

L'ignorer et croiser les doigts pour qu'il la laisse tomber ?

Et le plan d'Annalise et Rachel dans tout cela ? Était-elle vraiment capable de les aider ?

Elsie était à deux doigts de se jeter par la fenêtre de son appartement. Elle en avait assez de toutes ses questions. La jeune femme tournait en rond, incapable de prendre une décision.

Elle avait besoin d'aide.

Toujours aussi nerveuse, elle se changea, enfila une veste et sortit de son appartement. Elle devait voir Rachel et lui demander conseil. Peut-être qu'en lui parlant, elle finirait par prendre une décision.

Malheureusement, quand elle vint frapper à la porte de son appartement, personne ne lui répondit. Rachel devait déjà être partie travailler.

Toutefois, Elsie ne se laissa pas démoraliser pour autant. Il fallait qu'elle lui parle, qu'elle lui demande conseil ou au moins qu'elle lui confie ses peurs. Pour cela, elle était prête à tout, quitte à passer le reste de la journée à l'attendre devant la porte du hall s'il le fallait.

Elle n'eut pas à en venir à une telle extrémité. Quand Elsie descendit au rez-de-chaussée, elle découvrit Rachel devant la salle de détente avec son manager: une femme enrobée, âgée d'une quarantaine d'années et réputée pour son professionnalisme.

« Rachel, il faut que je te parle », lança Elsie en arrivant à sa hauteur.

En voyant combien son visage était tendu, Rachel ne posa pas de question et se tourna vers son manager :

« Tu pourrais m'attendre à l'appartement ?

– Oui, bien sûr. Mais ne tarde pas trop. »

Pour toute réponse, Rachel hocha la tête et fit ensuite signe à Elsie de la suivre dans la salle de détente dont elle ferma soigneusement la porte. À cette heure-ci, la pièce était vide et elles ne ne seraient pas dérangées.

« Alors, qu'est-ce qu'il se passe ? demanda Rachel en s'installant à une table.

– C'est Daniel, il veut que l'on se voie.

– Et ? Qu'est-ce que tu attends ? Vas-y.

– Ce n'est pas si simple que ça.

– Oh si, ça l'est, contredit Rachel. On a besoin de preuves et tu dois nous les apporter. Alors tu vas accepter de le voir et tu vas m'envoyer des captures d'écran de la conversation pour qu'on dévoile au monde entier ce qu'il fait.

– Et s'il s'en prend à moi ? J'ai peur que ça tourne mal.

– Même si c'est risqué, il faut que tu y ailles avant qu'il ne fasse d'autres victimes. »

Elsie acquiesça. Elle ne devait pas oublier que la vie de jeunes filles innocentes était en jeu. Elle n'était pas la seule à risquer gros dans cette histoire.

« Écoute, Daniel est peut-être un proxénète, mais il ne s'en prendra pas à toi. Pas tout de suite en tout cas. D'ailleurs, tant qu'il ne t'emmène pas au Sky Castle, tu n'as aucune raison de finir comme ces filles.

– C'est quoi cette histoire ? »

Elsie sursauta et se retourna d'un geste brusque vers l'entrée. Callum se tenait devant la porte, les sourcils froncés et le visage déconfit. Ni elle ni Rachel ne l'avaient entendu, mais visiblement, lui n'avait pas manqué une seule miette de leur conversation.

« Rachel, réponds-moi. C'est quoi cette histoire de proxénète ?

– T'étais pas censé entendre cette conversation, soupira-t-elle.

– Peut-être, mais je l'ai entendue. Alors maintenant, vous allez m'expliquer ce qu'il se passe. »

Elsie et Rachel échangèrent un regard. Callum n'était pas particulièrement proche de Daniel mais ils se connaissaient et elle craignait qu'il ne lui parle de leur plan pour le faire tomber.

Mais maintenant qu'il avait surpris leur conversation, elles n'avaient plus d'autres choix que de le mettre lui aussi dans la confidence :

« C’est Daniel, avoua Rachel. Il drogue des filles puis les laisse se faire violer dans son club, le Sky Castle. On a pas encore de preuves, mais on sait qu'il a une conversation téléphonique sur laquelle il partage des photos et des vidéos des filles qu'il prostitue.

– C'est du délire, on parle de Daniel là ! Il serait incapable de faire du mal à une femme.

– On l'a vu de nos propres yeux, Callum. J'étais chez lui l'autre soir et j'ai lu une conversation sur son téléphone. Je suis désolée, mais c'est la vérité. »

Le doute était lisible dans le regard de Callum. Même si c'était inattendu, il ne remit pas la parole d'Elsie et Rachel en question. Leurs accusations étaient bien trop graves pour cela.

« Si ce que vous dites est vrai, on peut pas rester là sans rien faire, dit finalement Callum. On doit l'arrêter.

– Justement, on a déjà prévu de le piéger, Elsie va aller le voir ce soir et nous envoyer la conversation, ajouta Rachel.

– Elle ne peut pas y aller, s'exclama le jeune homme. La seule chose à faire est d'aller voir la police et de tout leur raconter.

– Parce que tu crois qu'on ne l’a pas déjà fait ? lâcha Rachel. Si aller voir les flics était suffisant, on ne prendrait pas autant de risques. »

Callum blêmit. Il avait du mal à concevoir que la police ne puisse pas les aider, mais il connaissait suffisamment Rachel pour savoir que ce n’était pas la peine d’insister.

« Peu importe, si Daniel est vraiment aussi dangereux, elle ne peut pas y aller. Qui sait ce qu'il pourrait lui faire. »

À présent, Elsie n'était plus du tout sûre de vouloir rejoindre son petit ami. Les doutes de Callum avaient suffi à faire vaciller le peu détermination qu’elle avait.

« Daniel ne lui fera aucun mal, pas s’il compte la prostituer.

– Qu'est-ce que tu en sais ? demanda Callum.

– Tant qu’il ne l’aura pas vendue, Daniel considèrera Elsie comme sa marchandise et y veillera comme sur la prunelle de ses yeux. »

Elsie avait du mal à l'accepter, mais Rachel avant raison. Peut-être ne la voyait-il que comme un vulgaire objet qui pourrait lui rapporter gros. Cette idée la dégoûtait.

« Très bien, je vais y aller, dit Elsie.

– Ne fais pas ça, s'il te plait. »

Callum aurait beau insister, cette fois, Elsie avait pris sa décision. Malgré la peur et malgré le dégoût, elle rejoindrait Daniel ce soir.

D'un geste, elle sortit son téléphone et lui envoya un message en lui demandant à quelle heure elle pourrait le rejoindre. La réponse s'afficha en moins de deux minutes sur l'écran de son portable :

Rejoins-moi à mon appartement dans une heure. J'ai hâte de te voir.

« C'est réglé, je dois le rejoindre tout à l’heure, annonça Elsie en rangeant son portable. »

Callum voulut argumenter, mais il abandonna finalement l'idée. Maintenant qu'elle avait répondu à Daniel, il était trop tard pour faire demi-tour.

« Prends mon numéro de téléphone, dit-il. Si jamais ça tourne mal, tu pourrais en avoir besoin.

– Tu as aussi le mien et celui d'Annalise, renchérit Rachel. Au moindre problème, tu nous appelles.

– D'accord, merci beaucoup. »

Ses amis avaient beau la soutenir, Elsie n'était pas pour autant rassurée. Elle essaya tout de même de se raisonner : ce n'était qu'une mauvaise soirée à passer. Dès qu'elle accéderait à la conversation sur le téléphone de Daniel, elle n'aurait qu'à envoyer les photos à Annalise et tout serait réglé. Vu sous cet angle, ça ne semblait pas si compliqué que cela. En tout cas, elle l'espérait.

« Je vais aller me préparer, dit finalement Elsie.

– Bonne chance, dit Rachel. Et préviens-nous dès que tu pars de chez lui demain matin.

– Oui, je le ferai. »

À ces mots, elle tourna les talons et quitta la salle commune. Elle monta ensuite se changer dans son appartement et enfila une tenue qui la mettait plus en valeur. Elsie appliqua également une légère couche de maquillage sur son visage et attacha ses cheveux en queue de cheval. Il fallait qu'elle reste naturelle et que Daniel ne se doute de rien.

Être averti des dernières sorties, directement par emaill
Recevoir la Newsletter