la maison d'édition de séries littéraires

Sky Castle

Episode 7

En revenant dans la salle du restaurant, le visage d'Elsie était livide et elle peinait à garder une expression sereine. Toutefois, elle s'efforça de sourire pour ne pas inquiéter les Red Sun qui commençaient à se poser des questions.

« Eh bien, vous en avez mis du temps, souligna Callum en voyant Elsie et Rachel revenir des toilettes.

– J'avais quelques mots à toucher à Elsie, remarqua Rachel.

– Ne me dis pas que tu lui as encore mis la pression, soupira Hédia.

– Bien sûr que non, se défendit la chanteuse. Ce n'était qu'une petite conversation entre filles, pas vrai Elsie ? »

L'intéressée hocha la tête en signe d'approbation. Puis, elle ne prononça plus le moindre mot de tout le repas. D'ailleurs, elle eut bien du mal à manger son dessert. Elle qui adorait les tartelettes n'en picora que quelques morceaux. Chaque fois qu'elle essayait d'avaler une bouchée, l’échange qu'elle avait eu dans les toilettes avec Annalise et Rachel lui revenait à l’esprit et lui nouait le ventre. Elle se rappelait les photos floues qu’elle avait aperçues dans un demi-sommeil. Elle pensait à tous ces viols, à ces vidéos dégoûtantes et à aux clients du Sky Castle.

Tout lui donnait envie de vomir.

Plutôt que de se forcer à manger sa tartelette, elle laissa Callum la finir à sa place. Dès qu'ils eurent tous terminé leur dessert, Elsie, Rachel et les Red Sun décidèrent de payer l'addition et de rentrer à la résidence. Sur le chemin du retour, Gillan marchait à l'arrière du reste du groupe avec elle. Il engagea la conversation :

« Tout va bien ? Tu as toujours l'air préoccupée.

– Oui, ne t'inquiète pas, ça va aller.

– C'est à cause de Rachel ? Elle t'a dit quelque chose qui t'as fait de la peine ?

– Ça n'a rien à voir avec elle, je t'assure.

– Tu n'es pas obligée de la couvrir. J'ai bien vu comment tu étais quand vous êtes revenues des toilettes.

– Elle n'est pas toujours facile à vivre, avoua Elsie. Mais il faut que je m'endurcisse. Le milieu dans lequel on travaille est dur alors je ne peux pas me permettre de me laisser abattre à la moindre contrariété.

– Être sensible ne t'empêchera pas de réussir tu sais. Tu as le droit d'être émotive, stressée, ou démoralisée de temps en temps. N'oublie pas qu'avant d'être chanteuse, tu es avant tout humaine.

– Oui, tu as raison. »

La voix douce et réconfortante de Gillan apaisa Elsie. Il était toujours si gentil et si prévenant avec elle. Cela la changeait de Rachel qui, même si elle voulait son bien, ne pouvait s'empêcher d'être cassante et désagréable. Avec Gillan, c'était différent. Il l'écoutait, il riait, il l'admirait, et pour tout cela, Elsie lui était infiniment reconnaissante.

La jeune femme se dit même que c'était lui qu'elle aurait dû fréquenter, et non pas Daniel. Comment avait-elle pu se tromper à ce point ? Comment avait-elle pu se mettre ainsi en danger avec un homme cruel, qui était capable de faire du mal à des jeunes filles pour une simple histoire d'argent ? Elle ne comprenait pas comment il pouvait agir de la sorte.

Soudain, Elsie songea à tout avouer à Gillan. Elle était persuadée que tout lui raconter l’aiderait à se sentir plus légère. De plus, il pourrait certainement leur venir en aide, à Rachel, Annalise et elle. Après tout, peut-être trouverait-il une solution plus raisonnable que de fouiller dans le téléphone de Daniel à son insu.

« Tu sais, Gillan...

– Oui ? »

Elsie le regarda un instant dans les yeux, cherchant le courage pour lui faire part de son atroce découverte. Mais finalement, elle resta silencieuse.

Si elle lui annonçait que Daniel, le chanteur le plus apprécié d'Angleterre, était un proxénète, il pourrait croire à une farce. Il se moquerait certainement d'elle et en parlerait autour de lui, ruinant ainsi toutes ses chances d'arrêter Daniel. Elsie ne pouvait prendre un tel risque. En plus de cela, elle n'était pas tout à fait certaine de pouvoir se confier à lui. Elle avait cru pouvoir faire confiance à Daniel et elle s'était lourdement trompée. À présent, elle devait se méfier de tout le monde, aussi bien de Gilan que des autres. Elle ne donnerait plus à qui que ce soit l'occasion de la manipuler.

« Merci pour tout. Ça m'a fait du bien de discuter avec toi. »

Lorsqu'ils entrèrent dans la résidence, Elsie salua brièvement Gillan et s'empressa de rejoindre son appartement. Une fois à l'intérieur, elle éclata en sanglots. Elle sentit que la pression quittait doucement son corps. Au moins, maintenant qu'elle était seule, elle n'avait plus à faire semblant que tout allait bien.

Elle mit de la musique dans l'espoir de se détendre avant d'aller dormir. Par chance, la première chanson de sa playlist aléatoire fut Fantasy, de Layla.

Sa voix puissante et émouvante, la mélodie pop-rock et poignante et les paroles travaillées et subtiles de ses chansons : tout cela parvint à calmer Elsie en quelques couplets seulement. Epuisée par sa journée, Elsie s'écroula sur son lit, ferma les yeux et se laissa bercer par les paroles de la chanson de Layla.

You left me in this crooked city

And now, I can't stand being alone anymore

Tell me, why can't you see :

This is not the fantasy I've been looking for

Même si c'était temporaire, Elsie se sentit enfin un peu mieux. Même quand le monde entier semblait se liguer contre elle ou quand ses rêves se transformaient en cendres au bout de ses doigts, la musique lui permettait toujours d’oublier ses problèmes.

Et ça, personne ne pourrait jamais le lui prendre.

Être averti des dernières sorties, directement par emaill
Recevoir la Newsletter