la maison d'édition de séries littéraires

Ragozine

Episode 4

Résumé de l'épisode précédent :

Astrid, la serveuse de « l'Anti-Spectacle », a raconté plein d'histoires sur Alex. Elle a expliqué à Cass' l'attaque du magasin de vêtement et l'oreille coupée d'Onelli.

Cassandra reçoit un message d'Alex. Au même instant, de drôles de dames préparent un méchant coup...

Les trois femmes s'arrêtèrent devant une banque. Celle au chapeau noir entra. Les deux autres restèrent dehors. Dès que les portes se refermèrent, la blonde aux deux montres appuya sur le chronomètre.

« C'est l'heure du braquage ! Tu as 1 minute chrono ! »

Dans le hall de la banque, deux personnes attendaient. L'une était au guichet et l'autre, un homme âgé à la peau tannée, la fixait d’un œil huileux. Lorsque la personne de dos partit, la femme en noir demanda si elle pouvait passer en urgence devant le vieillard. Il détailla sa silhouette et acquiesça.

« Je vous écoute », dit la guichetière.

La dame sortit discrètement le pistolet et chuchota :

« Vous me donnez tout ce que vous avez dans la caisse et je ne toucherai pas à ce truc. Vous hurlez, vous bougez et c'est deux balles dans l'crâne... »

La guichetière eut un moment de latence, puis de panique. Elle observa les lunettes fumées de l'étrange tigresse. Derrière, l'homme n'avait rien remarqué.

Elle commença à sortir les billets en tremblant.

« Mettez ça dans le sac... Un peu plus vite, il faut que j'aille faire du shopping.»

La jeune femme ne sourit pas.

Elle tentait de garder son calme.

L’autre observa sa montre. Il ne lui restait plus que 20 secondes. Elle fit un geste de la main pour dire stop. Elle allait récupérer son pistolet quand son téléphone bipa. Ne pas lire, ne pas lire... Elle ne put s'en empêcher. Tout en parcourant les petites lettres vertes, elle sentit ses jambes trembler.

Dehors, les deux autres femmes toquèrent à la fenêtre. Le vieux leva un sourcil suspicieux. Alors la tigresse rangea ses griffes, remercia tout le monde et s'enfuit.

« 1 minute et 6 secondes. Tu as perdu, ma chère... » lâcha la préposée au chronomètre.

Les trois femmes coururent se réfugier dans un van stationné dans un parking. À l'intérieur, elles enlevèrent leurs perruques d'une pirouette.

« C'est pas ton habitude, Alex... T’es plus du genre parties d'échec en _bullet _d'habitude, lança Pablo.

– Désolé, c'est les talons. 1 minutes, c'est trop court pour mater une banque.

– Malheureusement, c'est ça ou rien... »

Pablo s'esclaffa en lui claquant le dos. Toujours dans sa tenue féminine, Ding prit le volant et démarra à toute vitesse. Sans regarder les deux autres il leur dit :

« Va falloir que vous vous entraîniez. Le projet Ragozine ne doit souffrir d'aucun défaut. »

Silence.

Pris dans les mouvements du bolide, Alex glissa encore un œil sur son portable et relut le sms de Cassandra.

Je ne suis pas libre cette semaine, désolée.

Il lâcha un « Merde ! » furieux.

Être averti des dernières sorties, directement par emaill
Recevoir la Newsletter